La Réforme s’implante à Metz

La Réforme s’implante à Metz

La Réforme luthérienne vient de célébrer ses 500 ans. Dans le sillage de cet événement, les Bibliothèques-Médiathèques de Metz proposent le 25 novembre un Café curiosité sur l’implantation de la Réforme à Metz au XVIe siècle.

Accueil des réfugiés français par le Grand Electeur, Frédéric-Guillaume de Prusse, après la révocation de l’édit de Nantes. Mur des réformateurs, Genève. Collection BMM

Cette conférence sera animée par monsieur Julien Léonard, dont les écrits portant sur les pasteurs messins ont été remarqués. Ce jeune historien, ancien étudiant des universités de Metz et de Lyon 3 (Jean Moulin), est agrégé d’histoire (2004) et docteur en histoire moderne (2011). Il est depuis 2012 maître de conférences à l’université de Lorraine, sur le site de Nancy, et mène ses recherches au sein du CRULH. Ses principaux travaux portent sur l’histoire sociale et culturelle des réformés français au XVIIe siècle, dans le royaume, et dans le Refuge. En effet, les huguenots en exil se trouvant en situation de réfugiés, on utilisa rapidement le terme de Refuge pour définir à la fois le mouvement leur émigration hors de France et  leur accueil dans les pays protestants.

Bible traduite par Luther, « Biblia Das ist die gantze Heilige Schrifft », 1541. Cote B 39 – Collection BMM

Le cœur des recherches de Julien Léonard porte géographiquement sur la ville de Metz, où existe une Église réformée particulière qui en fait un observatoire privilégié, notamment pour l’étude du ministère pastoral. Ses principales publications portent donc sur des pasteurs messins et éclairent d’un nouveau jour ce groupe socio-professionnel : Être pasteur au XVIIe siècle. Le ministère de Paul Ferry à Metz (1612-1669) (Rennes, 2015) et Le pasteur David Ancillon (1617-1692). De Metz à Berlin, de la France au Refuge (Metz, 2017). Il est également très intéressé par les questions liées à la coexistence confessionnelles et au comparatisme avec l’histoire du catholicisme ; il a ainsi dirigé Prêtres et pasteurs. Les clergés au temps des divisions confessionnelles (XVIe-XVIIe siècles) (Rennes, 2016).

Ouvrage satirique, écrit en 1541, à Metz, à l’occasion d’une dispute entre catholiques et protestants. Séance du Grand Conseil de la Cité de Metz. Cote MS 1428 Collection BMM

Quelques mois après la déflagration que constitue le message luthérien formulé en octobre 1517, les idées du réformateur de Wittenberg arrivent à Metz. Dans ce qui est alors une ville du Saint-Empire aux mains des Paraiges, élite aristocratique des principaux patriciens, les choix sont contrastés.  Sans doute inadaptée à une cité de marchands et d’artisans, francophones de surcroît, la Réforme de Martin Luther ne s’implante pas. Mais la parole est libérée, d’autres en profitent, dès 1523-1525, surtout en 1542-1543 avec le passage de Guillaume Farel. C’est paradoxalement le passage de la ville dans le giron français (1552) qui permet au protestantisme messin de se structurer, puis de faire face aux guerres de Religion, à l’issue desquelles il bénéficie d’un régime de tolérance civile (1597).

Julien Léonard mettra en évidence le contexte dans lequel est apparue la Réforme à Metz. La cité des Paraiges fut touchée par les bouleversements politiques et religieux qui traversèrent le XVIe siècle. Mais elle avait aussi déjà acquis certains traits bien spécifiques, qui jouèrent un rôle dans l’accueil qu’elle fit à la religion réformée. Ainsi, à travers cette thématique, l’histoire de Metz sera éclairée sous un autre angle.

Un moment de discussion avec le conférencier permettra au public d’intervenir et de poser des questions. L’échange se poursuivra autour d’un café et de brioches.

Rendez-vous le 25 novembre à 14h30 à la médiathèque Verlaine, entrée libre.

Une illustration du Livre de Job de la Bible traduite par Luther, 1541. Cote B 39- Collection BMM

Pour en savoir plus :

Laisser un commentaire

Fermer le menu


« C’est beau, c’est neuf, c’est la fête », c’est le programme de festivités pour célébrer la réouverture après rénovation de l’espace jeunesse de la médiathèque Verlaine.