Concours de nouvelles : du sang sur les livres

Un usager séquestré à la bibliothèque, des livres qui saignent, un bibliothécaire fou qui torture ceux qui ramènent leurs livres en retard, des pages vivantes, coupantes comme des lames de rasoir qui amputent les membres de ceux qui les touchent, un marque-page maléfique qui vous attirera le malheur, une bibliothèque construite sur un ancien cimetière indien… et le colonel moutarde, retrouvé assassiné sous une pile de romans d’amour….
Dans le cadre du concours de nouvelles que vous proposent les Bibliothèques-Médiathèques de Metz, tout est possible, tout est imaginable ! C’est vous qui racontez l’histoire !

Se clôturant le 19 janvier 2013 , ce concours, ouvert aux plus de douze ans, peut concerner aussi bien l’écriture d’un texte, pour les plus littéraires, que la conception d’une bande dessinée, pour les amateurs de bulles.  Deux impératifs, l’œuvre doit être inédite et respecter le thème « Du sang sur les livres ». Les techniques utilisées sont libres et tous les genres sont acceptés, que ce soit policier, fantastique ou autre, la seule limite étant… votre imagination !

Les réalisations peuvent être déposées jusqu’au 19 janvier 2013 dans tout le réseau des BMM ou expédiées par courrier postal à : Médiathèque du Pontiffroy « Concours Du sang sur les livres» 1, cour Élie-Fleur 57000 METZ ou par courriel à l’adresse missmediablog@gmail.com . Le règlement est consultable en ligne ou à votre disposition en format papier aux banques de prêt de toutes les bibliothèques du réseau.

Au terme du concours, un jury, composé de bibliothécaires et de professionnels de l’édition et du graphisme remettra des chèques-lire, récompensant les lauréats de chaque catégorie, nouvelle ou bd.

Et pour vous donner un petit coup de pouce, Miss Média vous ouvre la première page de son journal intime :

« Samedi 03 novembre 2012 : Jamais au cours de ma carrière un usager n’avait encore osé me rendre un livre tâché. Sauf lui, lui, avec son petit air supérieur, aujourd’hui il a osé et bien qu’il ait essayé de me le cacher, j’ai bien vu la petite tâche sombre sur la tranche de l’ouvrage au moment de faire le retour…mon devoir est de veiller à ce que les livres qui me sont rendus le soient en bon état. Quand ce n’est pas le cas, mon devoir est de sévir. Et pour sévir, j’ai exactement ce qu’il me faut : mon fidèle …. »

Et si la silhouette dessinée au sol du Patio a pu vous intriguer, jetez donc un œil au making-of de l’affiche, du Sang sur les livres.

The following two tabs change content below.

Caroline B.

Bibliothécaire - Bibliothèques-Médiathèques de Metz

Derniers articles parCaroline B. (voir tous)

posted: Actus

Laisser votre commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*